Facilities

Emplacement au Québec

La transaction devrait être conclue d’ici la fin de 2022, à condition que JMBM Canada remplisse ses obligations contractuelles et certaines autres conditions de clôture habituelles. Lire le communiqué de presse complet.

Nano One® Materials Corp. (Nano One) est une entreprise de technologie propre possédant un procédé industriel breveté, évolutif et à faible intensité de carbone qui permet de produire à coût modeste des matériaux de cathode pour les batteries au lithium-ion de haute performance.

Nano One vient répondre aux besoins du secteur intermédiaire de la chaîne d’approvisionnement des batteries, qui revêt une importance cruciale. Nous travaillons avec l’industrie, les gouvernements et d’autres acteurs pour soutenir la mise en place d’un écosystème local allant de l’exploitation minière à la réutilisation de la batterie en fin de vie.  

La technologie innovante et exclusive de Nano One est dotée des atouts suivants :

  • Elle est bien placée pour contribuer à rapatrier au Canada la fabrication de matériaux essentiels aux batteries lithium-ion qui seront utilisés dans les véhicules électriques et les systèmes de stockage d’énergie et pour favoriser la croissance de ce secteur.
  • Elle produit le matériau actif pour cathode (MAC), la composante essentielle et la plus coûteuse d’une batterie au lithium-ion. Notre technologie permet de dépasser des procédés qui, même s’ils sont encore utilisés, sont désuets et polluants.
  • Elle peut tirer parti de chaînes d’approvisionnement localisées en minéraux essentiels pour se différencier de la chaîne d’approvisionnement conventionnelle et peut contribuer à renforcer la sécurité énergétique du Canada et de l’Amérique du Nord.
  • Elle a considérablement moins d’effets sur l’environnement que les méthodes traditionnelles, notamment au chapitre de la consommation d’eau et de la production de déchets de sulfate.

Le traitement et la préparation des matériaux de batterie comme le MAC représentent une partie essentielle de la chaîne de valeur des véhicules à émission nulle.

Nano One et l’impulsion vers la localisation et la sécurité dans la chaîne d’approvisionnement des batteries :
Grâce à sa technologie propre exclusive pour les matériaux actifs de cathode (MAC), Nano One est bien placée pour faire partie intégrante des efforts déployés par le Canada en vue de créer un avenir carboneutre. De plus, dans le domaine de la fabrication de batteries, Nano One est forte d’un savoir-faire, d’une ingéniosité et de droits de propriété intellectuelle accumulés pendant des décennies. En décarbonisant notre secteur des transports, nous voulons l’assainir et créer une chaîne d’approvisionnement nord-américaine robuste pour les batteries de véhicules électriques. Nous voulons aussi positionner le Canada comme un chef de file mondial dans le secteur de la production de MAC, essentiel au fonctionnement et aux performances des batteries.

La localisation, cruciale pour que les constructeurs automobiles puissent augmenter leur capacité de production de véhicules électriques à l’extérieur de l’Asie, exige que les industries et les gouvernements repensent la façon dont les batteries sont fabriquées. Cela représente aussi une occasion unique de rapatrier des emplois et d’accroître la sécurité énergétique. L’évolution énergétique est en cours et met en lumière les lacunes et les faiblesses de la chaîne d’approvisionnement mondiale des batteries, auxquelles il faut remédier si nous voulons que notre croissance soit durable et efficace et produise un minimum de déchets. C’est là que nous intervenons.

Nous changeons la manière dont le monde fabrique des batteries.
La technologie brevetée de Nano One s’applique aux véhicules électriques, au stockage d’énergie, à l’équipement électronique grand public et aux batteries de nouvelle génération. Le procédé breveté One-Pot de Nano One, ses nanocristaux enduits et sa technologie M2CAM® (métal direct à matériau actif decathode) facilitent la production de matériaux pour cathodes de batteries lithium-ion à base de phosphate de fer de lithié (LFP), riches en nickel (NMC) et riches en manganèse (LNMO) directement à partir de métaux de batteries moins coûteux et permettant de réduire l’empreinte environnementale. La technologie One-Pot offre une flexibilité quant à la matière première des métaux de batterie, ce qui représente un avantage tout à fait unique. De plus, Nano One innove sans cesse, ce qui lui permet d’avoir une longueur d’avance sur les tendances du marché de la fabrication de matériaux pour batteries, qui évolue rapidement, et de garder le cap sur le plan stratégique.

Pourquoi avoir choisi le Québec?
La prochaine étape de notre commercialisation se déroulera au Québec, car cette province réunit plusieurs atouts du point de vue des matières premières, de l’emplacement stratégique, d’une énergie verte sûre et d’une main-d’œuvre qualifiée et chevronnée. De plus, depuis 30 ans, le gouvernement et l’industrie investissent pour bâtir les fondations nécessaires. En effet, la Stratégie québécoise de développement de la filière batterie et le Plan québécois de valorisation des minéraux critiques et stratégiques, conjugués aux efforts déployés par le gouvernement du Canada pour soutenir l’écosystème de la chaîne d’approvisionnement des batteries et les investissements du secteur privé ont placé cette province en position de chef de file de la production de batteries en Amérique du Nord. Nous entrevoyons là une occasion importante de contribuer à la croissance de la filière intermédiaire de matériaux pour batteries au Québec et, plus largement, en Amérique du Nord.

Nano One est bien placée pour contribuer, avec ses collaborateurs, à changer la façon dont le monde fabrique les matériaux de batterie. L’entreprise tisse des partenariats de plus en plus nombreux à l’échelle mondiale, et ce, dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement des batteries, depuis les exploitants miniers jusqu’aux équipementiers automobiles. Nano One peut jouer un rôle dans le positionnement du Québec et du Canada en tant que chefs de file dans le secteur de la fabrication des batteries les plus durables.

L’histoire du LFP au Québec
La technologie LFP est née à l’Université du Texas, puis a été développée, mise à l’essai et commercialisée au Québec au début des années 2000. À l’heure actuelle, la Chine contrôle 99 % de la production de LFP. Nano One a l’intention de ramener cette dernière chez nous et de la faire passer à un niveau supérieur. Pour ce faire, l’entreprise établit une présence au Québec et mise sur les compétences québécoises qui ont donné naissance à la technologie LFP. Par rapport aux modèles en vigueur, notre nouvelle technologie de traitement élimine d’importants déchets environnementaux et permet de réduire les coûts et la complexité de la production. En outre, nous sommes convaincus que le Québec offre de nombreuses synergies pour canaliser la production de LFP à grande échelle.

Les matières premières québécoises et canadiennes et les chaînes d’approvisionnement existantes faciliteront la fabrication locale de LFP pour le marché nord-américain. La flexibilité des matières premières offerte par la technologie One-Pot de Nano One nous permet d’exploiter la filière intermédiaire, chaînon essentiel dans l’écosystème des batteries au Québec.

Même s’il faut compter sur de nombreux types de matériaux de cathodes pour soutenir la transition énergétique vers les batteries et que notre plateforme technologique permette d’en utiliser beaucoup, à court terme, nous voulons répondre aux besoins du marché en matière de LFP.

 

Le Marché total adressable (MTA) en Amérique du Nord et en Europe en tonnes de cathodes (2020-2035)

Tonnes de matériaux actifs pour cathodes (MAC) en Amérique du Nord et en Europe (2020-2035); à l’exclusion des cathodes LNO, LMO, LCO (BloombergNEF, 2021)et données de l’entreprise.

 

L’occasion de sortir de la norme
Il s’agit d’une occasion unique en son genre de créer une sécurité énergétique et une nouvelle chaîne d’approvisionnement en énergie qui soit localisée et durable sur le plan environnemental, mais aussi de générer des milliards de dollars en activité économique. Il n’est pas nécessaire d’adopter l’ancienne méthode de production de MAC en Amérique du Nord et dans le reste du monde, car elle appartient à des pays ayant des normes environnementales et d’emploi différentes ainsi que des structures de coûts plus faibles (main-d’œuvre, terres, incitations, capitaux). Pour avoir un accès sûr, sécurisé et fiable aux matériaux de batterie, il faut mettre en place des méthodes différenciées sur le plan environnemental et économique. Nano One entend devenir un chef de file de la transition mondiale vers l’électrification.

Stay up to date with the latest news & updates