Go to content
  • TSX:NANO
  • FF:LBMB
  • OTC:NNOMF
Contact
News Releases

Nano One reçoit 10 millions de dollars de Technologies du développement durable Canada 

Nano One est heureuse d’annoncer que Technologies du développement durable Canada (TDDC) lui a accordé une subvention non dilutive et non remboursable de 10 millions de dollars canadiens.

Partagez cet article:

Vancouver, Canada (TSX : NANO) (OTC : NNOMF) (Frankfort: LBMB)

L’aide financière non dilutive de 10 millions $ de TDDC permettra à Nano One d’atteindre les objectifs suivants :

•    Accélérer la conversion de la seule usine produisant du LFP en Amérique du Nord afin de piloter le procédé One-Pot
•    Tirer parti de la précieuse acquisition de l’usine de LFP et soutenir les plans d’expansion
•    Accélérer les ventes potentielles et la croissance stratégique avec les partenaires du consortium : Rio Tinto, Lithion Battery Inc., et un équipementier automobile dont le nom n’est pas divulgué
•    Ouvrir la voie au pilotage à l’échelle industrielle, à la production commerciale de démonstration et aux revenus
•    Optimiser la valeur actionnariale, stimuler l’innovation en matière de technologies propres et renforcer la sécurité de l’approvisionnement

Nano One® Materials Corp. (« Nano One » ou la « société ») est une entreprise de technologie propre dont les procédés brevetés permettent de produire, à coût modeste et en laissant une faible empreinte écologique, des matériaux cathodiques de haute performance utilisés dans les batteries lithium-ion. Nano One est heureuse d’annoncer que Technologies du développement durable Canada (TDDC) lui a accordé une subvention non dilutive et non remboursable de 10 millions de dollars canadiens. Cette subvention servira à convertir au procédé de synthèse monotope (One-Pot) l’usine récemment acquise par Nano One à Candiac. Ce procédé est nécessaire à la production pilote de phosphate de fer lithié (LFP) à l’échelle industrielle. L’appui de TDDC est une précieuse contribution pour Nano One, qui est en train de mettre en œuvre son projet de pilotage du LFP et se prépare à son exploitation commerciale.

Le soutien financier de TDDC s’applique à la conception, la construction et l’exploitation d’un centre de pilotage de matériaux cathodiques. Ce centre permettra d’adapter et de faire progresser les procédés One-Pot et M2CAM® (procédé de transformation du métal directement en matériaux actifs cathodiques) de Nano One en vue de la production pilote à l’échelle industrielle de matériaux actifs cathodiques (CAM) riches en fer (LFP), en nickel (NMC) et en manganèse (LNMO) de prochaine génération. Ces procédés sont développés indépendamment par Nano One ainsi que conjointement avec des partenaires globaux du secteur des cathodes1,2 et d’autres collaborateurs du secteur automobile en vue de futures occasions de licence, de coentreprise et de production indépendante. Nano One dirigera le projet avec la précieuse contribution des partenaires du consortium, à savoir Rio Tinto, Lithion Battery Inc., et un équipementier automobile dont le nom n’a pas été divulgué3.

« Ces fonds nous aideront à accélérer la conversion de la seule usine de production de LFP en Amérique du Nord au procédé breveté One Pot de Nano One », a déclaré le PDG de Nano One, Dan Blondal. « On pourra ainsi présenter des matériaux cathodiques de calibre mondial, fabriqués ici même, au Canada, mais à moindres coûts et avec une intensité énergétique et une empreinte environnementale réduites, ce qui nous distinguerait sur la scène mondiale. De plus, l’aide financière de TDDC favorisera le développement conjoint de matériaux actifs cathodiques LFP, NMC et LNMO, le pilotage à l’échelle industrielle et la validation de ces matériaux par les clients. Elle contribuera aussi à accélérer l’octroi de licences et l’achat, ainsi que la génération de revenus, la démonstration commerciale et l’expansion à grande échelle. Tout cela s’aligne parfaitement sur la mission de Nano One, qui consiste à maximiser la valeur actionnariale, à créer de la prospérité au Canada et à sécuriser les chaînes d’approvisionnement pour les écosystèmes nord-américains de batteries lithium-ion. Nous y parvenons en tirant parti de notre récente acquisition à Candiac, en préparant le terrain pour des possibilités commerciales durables et de grande qualité qui favoriseront une croissance régulière. »

Ce projet d’essai pré-commercialisation et de centre de pilotage de matériaux cathodiques (Pre-Commercial Trial and Multi Cathode Piloting Hub) sera réalisé par étapes, en plusieurs phases et sur plusieurs années. Il fait suite à deux autres initiatives de Nano One appuyés par TDDC4,5  qui ont été couronnés de succès; l’un s’est terminé en 2019 et l’autre devrait prendre fin cette année. Le projet s’appuie également sur l’acquisition de grande valeur par Nano One de l’entreprise de production de LFP, Johnson Matthey, à Candiac, au Québec, Canada, le 1er novembre 20226 . Il vient multiplier les possibilités de commercialisation du LFP à l’échelle mondiale et il est validé par le soutien du gouvernement fédéral et des partenaires du consortium industriel. Le projet de Nano One à Candiac repose sur une équipe de direction chevronnée et sur un groupe d’experts possédant une vaste expérience de la commercialisation de la technologie, un savoir-faire en matière de mise à l’échelle et de production de CAM de qualité automobile.

 « Nous remercions TDDC, le gouvernement du Canada et les membres de notre consortium de leur soutien indéfectible. Cela ajoute de la robustesse à Nano One et à nos précieux actionnaires alors que nous poursuivons l’avancement et la commercialisation de notre technologie. Nous sommes au diapason du gouvernement pour créer des chaînes d’approvisionnement compétitives, résilientes et différenciées avec un minimum de déchets, de coûts, d’énergie, d’utilisation de l’eau et de problèmes de sécurité. Notre usine de Candiac sera une rampe de lancement pour une nouvelle génération de matériaux cathodiques évolutifs et de chaînes d’approvisionnement durables », a ajouté M. Blondal.

Pour sa part, Leah Lawrence, PDG de TDDC, a déclaré ceci : « Étant donné que le marché mondial des véhicules électriques (VE) continue de croître, il est essentiel pour la compétitivité économique du Canada d’assurer un approvisionnement fiable en batteries de VE. Le procédé novateur de fabrication de matériaux actifs cathodiques (MAC) de Nano One nous permettra de compter sur une chaîne d’approvisionnement en batteries plus propre et efficace ici même au Canada et en Amérique du Nord. TDDC est fière de soutenir une fois de plus Nano One alors qu’elle amorce la prochaine étape de sa croissance. »

François-Philippe Champagne, ministre d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada, a déclaré ceci : « Le Canada prend des mesures énergiques pour saisir les possibilités économiques qu’offrent l’extraction, le raffinage et la fabrication des minéraux essentiels. Nous sommes déterminés à tirer parti de nos avantages concurrentiels – abondance de minéraux essentiels, main-d’œuvre qualifiée, énergie propre et proximité des marchés – pour atteindre cet objectif. L’écosystème d’innovation du Canada est un autre avantage clé, et nous devons exploiter les technologies révolutionnaires qui stimulent l’innovation dans ce domaine. Nous sommes donc fiers de soutenir Nano One, car cette entreprise change la façon dont les matériaux de batterie sont fabriqués, réduisant ainsi le coût et l’empreinte environnementale des batteries de véhicules électriques, et faisant progresser l’innovation canadienne. » 

L’entreprise est impatiente de présenter de plus amples détails au fur et à mesure qu’elle concrétise sa vision, ses initiatives stratégiques et ses plans en 2023.


 1 2022 05 31 – https://nanoone.ca/news/news-releases/nano-one-and-basf-enter-into-a-joint-development-agreement-for-lithium-ion-battery-materials/
2022 12 22 – https://nanoone.ca/news/news-releases/nano-one-and-umicore-enter-into-joint-development-agreement-for-battery-materials-process-technology/
3 2020 12 18 – https://nanoone.ca/news/news-releases/nano-one-enters-into-a-cathode-evaluation-agreement-with-major-global-automotive-company/
4 2019 09 30 – https://nanoone.ca/news/news-releases/nano-one-receives-1-181-944-from-sdtc/
5 2022 08 23 – https://nanoone.ca/news/news-releases/nano-one-receives-c-1.8m-towards-sdtc-milestone-4-and-granted-2-patents/
6 2022 10 01 – https://nanoone.ca/news/news-releases/nano-one-announces-closing-of-candiac-acquisition-from-johnson-matthey-and-appoints-denis-geoffroy-as-chief-commercialization/

###

À propos de Technologies du développement durable Canada

Chez TDDC, nous appuyons les entreprises qui tentent de faire des choses extraordinaires.
Du financement initial à l’apport de connaissances et de l’apprentissage par les pairs à l’intégration au marché, nous nous investissons pour aider nos petites et moyennes entreprises à devenir des sociétés prospères qui emploient des Canadiens d’un bout à l’autre du pays. Nous nous efforçons sans relâche d’aider nos entreprises à croître et à se développer sur un marché de plus en plus concurrentiel.

Les innovations que nous finançons contribuent à résoudre certains des défis environnementaux les plus pressants au monde : les changements climatiques, la régénération par l’économie circulaire et le bien-être des êtres humains dans les collectivités où ils vivent et dans l’environnement naturel avec lequel ils interagissent.

À propos de Rio Tinto

Rio Tinto est une société minière et métallurgique présente dans 35 pays du monde entier qui produit les matériaux essentiels au progrès humain. Son objectif est de contribuer à l’avènement d’un avenir plus durable, que ce soit en participant au développement d’une technologie permettant de débarrasser le processus de fusion de l’aluminium d’émissions directes de gaz à effet de serre ou en fournissant au monde les matériaux dont il a besoin – comme le cuivre et le titane – pour construire une nouvelle économie à faible émission de carbone et des produits comme les véhicules électriques et les téléphones intelligents.

Rio Tinto est installé depuis longtemps au Québec, Canada, où elle exploite de grandes entreprises d’aluminium, de fer et de titane. Rio Tinto est en train de créer une entreprise de pointe dans le domaine des matériaux pour batteries, avec trois projets de lithium en cours de développement aux États-Unis, en Argentine et en Serbie.

À propos Lithion Battery

Lithion est un fabricant verticalement intégré de cellules, ainsi que de modules et packs de batteries rechargeables et non rechargeables destinés aux marchés finaux industriels, médicaux, robotiques, militaires/défense et de l’énergie. Lithion travaille en étroite collaboration avec les fabricants d’équipement d’origine et les utilisateurs finaux pour fournir des solutions d’alimentation de haute qualité pour les applications critiques où la fiabilité est primordiale. Travailler en étroite collaboration avec les clients tout en produisant du phosphate de fer lithié et d’autres cellules et modules de batterie lithium-ion et des packs à partir des opérations de fabrication nord-américaines de Lithion permet à la société de livrer de manière fiable des produits aux clients – des produits qui sont contrôlés par des systèmes de gestion de batterie hautement personnalisables. Un produit très configurable associé à un approvisionnement fiable permet à Lithion de fournir les solutions d’électrification dont les clients ont besoin.

À propos de Nano One®

Nano One Materials Corp (Nano One) est une entreprise de technologie propre possédant un procédé industriel breveté, évolutif et à faible intensité de carbone qui permet de produire à coût modeste des matériaux cathodiques pour les batteries au lithium-ion de haute performance. Elle emploie environ 120 personnes dans ses centres d’innovation et de commercialisation en Colombie-Britannique et au Québec, où se trouve la seule usine et équipe de production de LFP en Amérique du Nord. L’entreprise a conclu des collaborations et des partenariats stratégiques avec, notamment, Rio Tinto, BASF, Umicore, CBMM et divers équipementiers automobiles.

Dans le contexte d’une course mondiale vers un avenir carboneutre, la technologie de Nano One s’applique aux véhicules électriques, au stockage d’énergie, à l’équipement électronique grand public et aux batteries de nouvelle génération. Son procédé de synthèse monotope (One-Pot), ses matériaux monocristallins enduits et sa méthode M2CAM® (procédé de transformation du métal directement en matériaux actifs cathodiques) répondent aux besoins fondamentaux en matière de performance, ainsi qu’aux contraintes de la chaîne d’approvisionnement. Ils réduisent également les coûts des équipements et des matières premières, les dépenses d’exploitation et l’intensité carbonique, en plus d’éliminer un flux important de déchets, ce qui diminue considérablement l’empreinte environnementale.

La société a pour objectif de piloter sa technologie et de démontrer qu’il s’agit d’une solution de production clé en main de matériaux cathodiques actifs (CAM) offrant des possibilités de licence, de coentreprise et de production indépendante. Cela permet de tirer parti du talent canadien, des minéraux essentiels, de l’énergie renouvelable et d’un écosystème prospère avec un accès aux grands marchés émergents en Amérique du Nord, en Europe et dans la région indopacifique. Nano One a reçu des fonds de TDDC, du gouvernement du Canada et du gouvernement de la Colombie-Britannique.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site Web de Nano One, à : www.nanoone.ca

Contact
Paul Guedes
info@nanoone.ca
(604) 420-2041

Certaines informations contenues dans le présent document peuvent constituer une « information prospective » et une « déclaration prospective » au sens de la législation canadienne sur les valeurs mobilières. Toutes les déclarations, autres que les déclarations de faits historiques, sont des déclarations prospectives. Les informations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse comprennent, sans s’y limiter, des déclarations concernant le développement de la technologie, des chaînes d’approvisionnement et des plans de construction, de mise à l’échelle et d’exploitation d’un centre de pilotage de matériaux cathodiques, la réalisation d’essais à l’échelle industrielle, la production commerciale à des fins de démonstration et les revenus, la réussite des collaborations actuelles et futures qui peuvent avoir lieu avec des équipementiers automobiles, des exploitations minières ou d’autres partenaires, y compris les partenaires de consortium, ainsi que l’exécution des plans de la société qui dépendent du soutien et des subventions et la commercialisation de la technologie et des brevets de la société. En général, on reconnaît les informations prospectives à des termes comme « croire », « s’attendre à », « anticiper », « planifier », « avoir l’intention de », « continuer », « estimer », « pouvoir », « vouloir », « devoir », « en cours », « cible », « but », « encouragé », « projeté », « potentiel » ou des variantes de ces mots, phrases ou des déclarations selon lesquelles certains événements, actions ou résultats « se produiront ». Les déclarations prospectives sont fondées sur les opinions et les estimations actuelles de la direction à la date à laquelle ces déclarations sont faites, et ne constituent pas, et ne peuvent pas être, une garantie de résultats ou d’événements futurs. Les déclarations prospectives sont soumises à des risques connus et inconnus, à des incertitudes et à d’autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats réels, le niveau d’activité, les performances ou les réalisations de Nano One diffèrent sensiblement de ce qui a été exprimé ou sous-entendu par ces déclarations prospectives ou ces informations prospectives, y compris, mais sans s’y limiter, les éléments suivants : la capacité de la société à obtenir un financement supplémentaire, y compris la réception de la totalité des fonds de la subvention de TDDC; l’obtention de toutes les approbations réglementaires nécessaires; les changements économiques et réglementaires généraux et mondiaux; les prochaines étapes et l’exécution en temps opportun des plans d’affaires de la société; l’exécution réussie du pilotage à l’échelle industrielle, la production commerciale à des fins de démonstration et la génération de revenus; le développement de la technologie, les chaînes d’approvisionnement, et les plans pour la construction et l’exploitation d’un centre de pilotage de matériaux cathodiques, la suite des collaborations, présentes et à venir, avec les équipementiers, les exploitations minières ou d’autres partenaires, y compris les partenaires du consortium; la capacité de la Société à atteindre ses objectifs déclarés; la commercialisation de la technologie et des brevets de la société et d’autres facteurs de risque identifiés dans le rapport de gestion de Nano One et dans sa notice annuelle datée du 28 mars 2022, tous deux pour l’exercice clos le 31 décembre 2021, et dans les récents dépôts de titres pour les sociétés, qui sont disponibles à www. sedar.com. Bien que la direction de Nano One ait tenté de cerner les facteurs importants susceptibles de créer un écart entre les résultats réels et ceux contenus dans les déclarations ou informations prospectives, il peut y avoir d’autres facteurs qui font en sorte que les résultats ne sont pas ceux qui ont été anticipés, estimés ou prévus. Rien ne garantit que ces déclarations se révéleront exactes, car les résultats réels et les événements futurs pourraient être très différents de ceux qui sont anticipés dans ces déclarations. En conséquence, les lecteurs ne doivent pas accorder une confiance excessive aux déclarations et informations prospectives. Nano One décline toute intention ou obligation de mettre à jour l’une ou l’autre des déclarations ou informations prospectives qui sont intégrées aux présentes par renvoi, sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l’exigent. Les investisseurs ne doivent pas accorder une confiance excessive aux déclarations prospectives.

 


.

Explore

Related Posts

See All
Explore

Related Posts

See All